top
Non classifié(e) Nouvelle traduction du Missel Romain
opened book near gold-colored crucifix

Nouvelle traduction du Missel Romain

La nouvelle traduction du Missel Romain sera bientôt utilisée dans nos célébrations. Certains textes de prières, et de dialogues entre le prêtre et l’assemblée vont changer, et nous souhaitons vous y préparer. C’est une belle occasion de découvrir ou de redécouvrir le Missel ! 

1. Pourquoi une nouvelle traduction? 

Comme toute langue évolue avec le temps, il fallait retoucher la première traduction, réalisée en 1970. La troisième édition du Missel romain en latin, en 2002, offrait la possibilité de réaliser une nouvelle traduction française. 

Pour cette nouvelle traduction, le pape avait demandé qu’on veille à « l’utilité et au bien des fidèles », pour que « soit transmis pleinement et fidèlement le sens du texte original et que les livres liturgiques traduits, même après les adaptations, reflètent toujours l’unité du rite romain ». 

Cette fidélité dans la traduction au sens du texte original implique une triple fidélité : « premièrement au texte original, mais aussi une fidélité à la langue dans laquelle il est traduit et enfin, à la compréhension du texte pour ceux à qui il est destiné ». 

Voici un exemple de traduction qui va changer le 28 novembre:

Dans la liturgie pénitentielle, au début de la messe, nous avions l’habitude d’entendre le prêtre nous inviter à réciter ensemble le « je confesse à Dieu », en disant : 

« Préparons-nous à la célébration de l’Eucharistie en reconnaissant que nous sommes pécheurs ». 

Maintenant, nous entendrons le prêtre nous dire : 

« Frères et sœurs, préparons-nous à célébrer le mystère de l’Eucharistie, en reconnaissant que nous avons péché »

Qu’est-ce qui change ? 

Tout d’abord, la mention frères et sœurs donne une place ajustée aux femmes et aux hommes qui vivent de la même fraternité du Christ. 

Ensuite l’Eucharistie est présentée comme « mystère » : « préparons-nous à célébrer le mystère de l’Eucharistie ». Toute la liturgie est une entrée dans le « mystère du Christ ». Non d’abord comme « compréhension intellectuelle », mais d’abord comme « révélation » du Christ et de son action mystérieuse dans nos vies. 

Enfin l’ancienne traduction nous présentait comme « pécheurs », en disant « en reconnaissant que nous sommes pécheurs », maintenant la traduction plus ajustée dit : « en reconnaissant que nous avons péché ». Cette différence de traduction révèle ce que nous sommes : des enfants de Dieu, aimé par lui, qui avons péché, et pas seulement des « pécheurs ». L’accent du péché est mis sur l’acte, non plus sur la totalité de la personne.  

Post a Comment

*

code

Où nous trouver

Paroisse Saint-François de Sales

La paroisse s’inscrit au coeur d’un quartier populaire et multi-culturel du centre-ville de Genève.

Pour toute question, n'hésitez pas à nous contacter :

Accueil : +41 22 708 10 00
Secrétariat : +41 22 708 10 54
secretariat@stfrancois-ge.ch