top
Actualités [Liturgie] Dévotion du mois Novembre : mois dédié à la prière pour les âmes du purgatoire

Novembre : mois dédié à la prière pour les âmes du purgatoire

Le mois de Novembre est consacré à la dévotion pour les âmes des défunts qui sont dans le purgatoire. L’Église « intercède pour ses membres endormis dans la mort et qui souffrent dans une ultime purification avant d’entrer dans la Gloire », selon la définition du martyrologue de Solesmes.

« Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, mais imparfaitement purifiés, bien qu’assurés de leur salut éternel, souffrent après leur mort une purification, afin d’obtenir la sainteté nécessaire pour entrer dans la joie du ciel.  L’Église appelle Purgatoire cette purification finale des élus qui est tout à fait distincte du châtiment des damnés…. », catéchisme de l’Eglise catholique, N°1030-1031.

L’étape du purgatoire permet à l’âme de se débarrasser des empreintes du péché, avant d’atteindre l’éternelle béatitude de pouvoir contempler Dieu. Ainsi, le curé d’Ars affirme que le purgatoire est « l’infirmerie du Bon Dieu ».

Nos prières récitées dans le cadre de cette dévotion contribuent à purifier les âmes des défunts, et les aident à accéder aux indulgences plénières. En retour de notre charité, ces âmes intercèdent pour nous, comme le souligne Saint Augustin: « je prie pour les défunts, afin que, lorsqu’ils seront arrivés à la gloire éternelle, ils prient pour moi ».

Origines de la dévotion

La prière pour les défunts est une tradition déjà présente dans l’Ancien Testament. Le Livre de la Genèse nous apprend qu’après le trépas du patriarche Jacob, ses fils le pleurèrent et firent des prières pendant trente jours. Le deuxième livre des Maccabées atteste de cette pratique en relatant la collecte ordonnée par Judas pour faire célébrer un sacrifice dans le temple de Jérusalem, pour les hommes tombés au combat. 

Les premiers chrétiens reprirent cette tradition sous forme de prières et de messes dites pour les défunts: 

« Dès les premiers temps, l’Eglise a honoré  la mémoire des défunts et offert des suffrages en leur faveur, en particulier le sacrifice eucharistique, afin que, purifiés, ils puissent parvenir à la vision béatifique de Dieu » N°1032.

La célébration d’un “office des morts” sera institué au Xe siècle par Odilon, abbé de Cluny, par l’instauration d’une journée de commémoration des fidèles trépassés, à la date du 2 novembre, à la lumière de la Toussaint. Ce jour de prière pour les défunts s’est vite étendue à l’ensemble de l’Église, à mesure que se développait la compréhension du purgatoire. Le pape Léon IX fera entrer cette fête dans la liturgie romaine en faisant du jour des morts une fête universelle pour l’Église catholique. 

Mois d’espérance et d’attente de la lumière.

Cette prière pour les défunts atteste de la foi chrétienne en la Vie Nouvelle dans le Royaume de Dieu.


L’Apôtre Paul écrit « Frères, nous ne voulons pas vous laisser dans l’ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis dans la mort ; il ne faut pas que vous soyez abattus comme les autres, qui n’ont pas d’espérance. Jésus, nous le croyons, est mort et ressuscité ; de même, nous le croyons, ceux qui se sont endormis, Dieu, à cause de Jésus, les emmènera avec son Fils. »  (1 Thessaloniciens 4, 13-14)

Célébrée dans la lumière de la Toussaint, qui nous rappelle la vocation universelle à la sainteté, la fête des morts revêt la promesse du Christ, vainqueur de la mort et du péché, en cette Jérusalem céleste où Il est « allé nous préparer une place ».  

.

Post a Comment

*

code

Où nous trouver

Paroisse Saint-François de Sales

La paroisse s’inscrit au coeur d’un quartier populaire et multi-culturel du centre-ville de Genève.

Pour toute question, n'hésitez pas à nous contacter :

Accueil : +41 22 708 10 00
Secrétariat : +41 22 708 10 54
secretariat@stfrancois-ge.ch